Monday, May 31, 2010

ExoPC, une nouvelle fondation


La plupart des articles sur l'ExoPC s'adressent aux néophytes.  Avide de détails techniques et de savoir ce qu'il est possible de faire avec cette tablette, je reste largement sur ma faim.  Pratiquement aucun détail technique ou information pertinente sur les capacités de la tablette y sont présentés (voici une exception sur Blogue de Geek).  Pour un produit que plusieurs prétendent révolutionnaire, peu d'explications sont mentionnées pour justifier cette position, ce qui me déçoit.  Cet article à pour but corriger cette situation.  J'ai déjà écrit un article similaire il y a quelques mois mais beaucoup de choses ont changé dans le monde des tablettes.  Je défends mes arguments et conclusions de l'époque mais des changements majeurs imposent un nouvel article.

Mise à jour technologique
Commençons par la plus belle surprise que nous a fait l'équipe de conception, la mise à jour des spécifications techniques.  Remarquez ici l'utilisation du terme "équipe de conception", j'y reviendrai plus tard.  Je qualifierais les premières spécifications de l'ExoPC "d'ordinaires", mon premier article expliquant ma position.  Sans vraiment donner de détails pourquoi, l'équipe de l'ExoPC a décidé de complètement les changer.  Pour une tablette, je les qualifierais maintenant "d'excellentes" sans gêne.  Voici pourquoi.
  • Le processeur passe du N270 au N450.  Outre un ajout pratiquement négligeable en vitesse (de 1.60Ghz à 1.66Ghz), le N450 supporte les instructions 64 bits ce que le N270 ne fait pas.  En ce moment le N450 n'est pas le processeur Atom d'Intel le plus performant, mais il offre une très bonne balance entre consommation électrique et performance, ce qui prime selon moi.  C'était un très bon choix.
  • Carte vidéo.  Avec le N270 nous avions droit au GMA950.  Avec le N450, nous avons le GMA500.  Cette carte graphique est inférieure en performance à l'ancienne mais fait fondre la consommation électrique en passant de 5-7W (page 399) à 2.3W.  En plus, elle offre une accélération matérielle au décodage du MPEG2, MPEG4, VC-1, WMV9 et H.264, ce que le 950 ne fait pas.  Pour une tablette qui veut décoder du HD, c'est très bien, mais ils ne se sont pas arrêtés là.
  • La carte Crystal HD.  Cette carte permet de décoder matériellement du contenu HD jusqu'en 1080p.  Comme il s'agit d'une carte dédiée elle permettra de libérer davantage le processeur.  Ces cycles de CPU alors inutilisés pourront alors être utilisés pour d'autres tâches.  Dans un environnement hautement multitâche comme Windows, c'est essentiel.  Un des concepteurs m'a également informé que l'utilisation de la carte Crystal HD diminue la consommation électrique globale du système car le processeur est moins chargé et consomme donc moins de courant.  Je demeure un peu septique sur ce point car la carte Crystal HD demande elle aussi du courant pour fonctionner.  C'est effectivement possible que la consommation globale diminue, mais je serais curieux de faire mon propre test pour m'en assurer.
  • La batterie.  Elle passe d'une autonomie de 4h à 5h.  J'aurais aimé en avoir un peu plus, mais 5h d'autonomie demeure très certainement acceptable.
  • Prise Mini-HDMI.  Pouvoir faire du HD c'est une chose, permettre d'afficher les 1920x1080 pixels du 1080p c'en est une autre.  Comme la résolution de l'écran est de 1366 × 768, la prise Mini-HDMI sera la seule façon de tous les afficher.  Petit problème par contre, la quasi totalité des équipements modernes ne comportent pas de prise Mini-HDMI mais bien HDMI.  C'est une des raisons pourquoi je ne suis souvent pas un fan de ces prises plus "exotiques".  Quel bonheur d'apprendre qu'un câble Mini-HDMI vers HDMI sera inclus avec l'ExoPC, ne forçant pas les acheteurs à plus dépenser.  Bon choix, car vous savez ce que je pense des compagnies qui grattent les fonds de tiroirs.
  • Le sans-fil.  Il supporte maintenant le standard "n" déjà utilisé depuis plusieurs années dans pratiquement 100% des appareils sans-fil.  C'était presque un oubli impardonnable mais c'est maintenant chose du passé.
  • Une connexion 3G.  Initialement aucune mention du 3G n'était présente concernant l'ExoPC.  Maintenant l'équipe de conception est en pourparlers avec des fournisseurs de la province pour le fournir.  Ça ouvre la porte à une multitude de questions intéressantes comme: "Est-ce que le partage de la connexion avec d'autres appareils mobiles sera possible (tethering) ?" "Est-ce que nous aurons droit à un accès illimité?".  Un des forfaits 3G de l'iPad aux États-Unis est illimité, mais au Canada il est limité à 5Gig par mois.  C'est uniquement une petite suggestion, mais si c'est possible il s'agit d'une belle occasion de se distinguer de l'iPad...  ;)
  • L'écran, Wow!  On passe de 8.9 pouces avec une résolution de 1024 x 600 (614 400 pixels) à 11,6 pouces avec une résolution de 1366 x 768 (1 049 088 pixels).  C'est une augmentation de 70% du nombre de pixels visibles/utilisables, c'est une amélioration qui fera une ÉNORME différence, possiblement la plus grande amélioration des spécifications techniques.  Pour avoir utilisé des netbooks avec 9 et 10 pouces de diamètre d'écran, le petit 1 pouce entre les différents modèles fait une grosse différence.  Avec l'ExoPC on est à 11,6 pouces.  En bon québécois je me permettrais de dire: "Là on jase!".
  • PegaTron, un fabriquant d'Asus produira également l'ExoPC.  Comme vous avez pu le voir récemment avec les portables, Asus est une compagnie qui fabrique de bons produits.  J'ai toujours recommandé leurs produits.  Voir l'ExoPC fabriqué par cette compagnie est un très bon signe que la qualité des pièces devrait être au rendez-vous.
    Il faut le mentionner tout ceci augmente le coût de fabrication de la tablette, mais en ne voulant pas dépasser le prix de vente qu'ils avaient annoncés ces ajouts sont "gratuits" et le prix de vente demeurera inchangé.  Une très bonne nouvelle.  Il faut aussi dire objectivement qu'il est difficile de dépasser le prix psychologique de 600$ pour une tablette, sauf si on s'appelle Apple. :P



    Les points en suspend
    • Le SSD.  Nous savons que la tablette en contiendra un, mais quel en sera la marque et le modèle?  C'est excessivement important car la différence en performance peuvent être multiplié ou divisé par trois dépendamment de celui choisi.  Je me suis fait confirmer que la performance serait un facteur important lors du choix du SSD.  Wait and see...
    • Une version sans système d'exploitation.  Une version de 64Gig SSD s'est rajoutée, mais celle de 16Gig sans système d'exploitation n'est pas encore officiellement annoncée.  Avec Microsoft comme partenaire important qui supporte la tablette on peut comprendre l'hésitation.  Ils marchent sur des oeufs.

    Petites déceptions
    Malgré toutes ces mises à jour, j'ai deux petites crottes sur le coeur.  L'USB 3 a été lancé il y a quelques mois et deviendra le nouveau standard USB pour les prochaines années à venir mais la tablette se limitera à l'USB 2.  Rien de bien dramatique car les périphériques USB 3 devraient supporter l'USB 2 sans accro, mais c'est dommage.

    Également, l'ExoPC "original" allait être livré avec Windows 7 Professionnel et la nouvelle version ne sera livrée qu'avec la version Home Premium.  Également rien de dramatique car 99.9% des usagers n'auraient pas utilisés les fonctions de la version Pro, mais c'est quand même une perte.


    Les ententes de contenu
    Les concepteurs sont en ce moment en pourparlers avec différents fournisseurs de contenu.  J'aurais aimé vous en dire plus mais peu d'information circule sur ce point.  Ce qui est sûr c'est qu'il y en aura et que le contenu sera francophone et je dirais même orienté pour les québécois.

    "Conçu à Rimouski"
    Comme vous le savez je n'ai jamais été bien d'accord avec cette appellation, jusqu'à maintenant.  Les ententes de contenu à venir, l'assemblage par la compagnie montréalaise CiaraTech et les nouvelles spécifications techniques rendent maintenant ce produit de plus en plus unique et enfin; Rimouskois.  C'est pourquoi je suis de plus en plus chaud à l'idée d'appeler cette tablette comme étant "conçu à Rimouski".  Qui sait, ils réussiront peut-être même à avoir une entente pour l'accès 3G, l'éloignant encore plus de la tablette chinoise pré-montée que l'on peut commander par palette de 500.  Je maintiens cependant mon opinion original que de commander une tablette toute montée de la Chine ne rend pas ce produit Rimouskois. Comme pour beaucoup de choses à propos de l'ExoPC, c'est maintenant du passé.

    "iPad Killer"
    Bon, Apple a vendu 1 million d'iPad en 28 jours et certaines prévisions pour 2010 prévoient des ventes de plus de 8 millions d'unités.  Avec plus de 200 000 applications disponibles et des ventes qui ne s'arrêtent pas, je reste sur mon opinion initiale que l'ExoPC n'est pas un "iPad Killer".  Ceci dit, ça n'enlève rien au produit.  Pour leur défense je n'ai jamais lu un commentaire venant des concepteurs prétendant une telle chose, uniquement de blogueurs cherchant un titre accrocheur.

    Un petit coup de chance
    HP qui devait lancer une tablette sous Windows 7 prochainement qui aurait directement concurrencé l'ExoPC a récemment acheté la compagnie Palm.  Cette dernière qui possédait le système d'exploitation WebOS utilisé dans ses téléphones intelligents a changé les plans de la future tablette.   Avec cet achat, HP a annoncé qu'il lancerait maintenant une tablette fonctionnant sous WebOS.  La tablette sous Windows 7 n'a pas été officiellement annulée mais son futur est plus qu'incertain, ce qui est une très bonne nouvelle pour l'ExoPC.  Il ne faut pas crier victoire trop vite car d'autres compagnies dont Asus et MSI s'apprêtent à lancer des tablettes sous Windows 7, l'ExoPC devra donc continuer de se battre.

    Un doute raisonnable
    Infoworld vient de publier l'article "Why Windows 7 'slate' tablets won't happen" en donnant plusieurs bonnes raisons pourquoi une tablette du type de l'ExoPC ne réussirait pas.  Les commentaires comme "Windows 7 is not designed for a touch-oriented interaction" ont beaucoup de mérite.  C'est d'ailleurs pourquoi Apple n'a pas fournit Mac OS sur l'iPad, car Mac OS n'est pas non plus conçu pour une tablette.  Dans mon premier article je mentionne le fait que Microsoft avait déjà tenté l'expérience de mettre Windows sur une tablette et s'était cassé le nez.  Espérons que l'échec mémorable de Microsoft ne revienne pas hanter l'ExoPC car les mêmes risques sont toujours présents.  Je demeure encore avec ma conclusion originale que c'est la couche logicielle tactile et les applications intégrées à cette dernière qui feront de ce produit un succès ou un échec. 

    C'est ici où j'ai hâte de voir la direction de l'équipe en charge de l'ExoPC.  Est-ce qu'ils vont considérer Windows comme étant le point de vente principal et leur couche logicielle comme un bonus ou l'inverse.  Personnellement je vois Windows 7 comme un bonus, et non comme la fonctionnalité principale.  Seul le temps et les efforts mis sur leur couche logicielle permettront de connaître la vision qu'ils avaient en tête.  Je ne peux pas encore m'empêcher de penser que les applications tactiles seront le principal point de vente et généreront les "wow" que tout produit espère avoir.

    Le site web
    Je ne veux pas me prendre pour une tête enflée, mais je me demande si le retrait de la comparaison entre l'ExoPC, l'iPad et l'Archos du site de la compagnie ne serait pas en réponse à mes commentaires extrêmement négatifs de cette comparaison lors de mon premier article.  Enfin, c'est un bon signe car une compagnie qui croit en son produit ne se sent pas obligé de justifier à ses futurs clients potentiels pourquoi ils devraient choisir son produit au lieu d'un autre.  Essayez de trouver une référence à Apple sur le site de Microsoft ou l’inverse…

    Une chose n'a pas changé par contre, même si le site à fondu en grosseur les coquilles et fautes sont encore là.


    En conclusion je considère que l'ExoPC est maintenant confortablement installé sur une très bonne base technique.  Le coté logiciel, encore plus important, se dévoilera avec le temps en commençant par le kit de développement qui doit sortir en juin 2010.  Nous verrons ensuite quelle direction prendra l'ExoPC.

    Je voudrais remercier Jean-Baptiste Martinoli de l'équipe de l'ExoPC d'avoir bien voulu répondre à mes questions et ce dans un temps record.

    Voici les deux vidéos les plus récentes de l'ExoPC en action.


    EXCLUSIF Prototype ExoPC en mains! http://bdgk.in/vc from Alexandre Vallières-Lagacé on Vimeo.


    Sunday, May 30, 2010

    Implant cochléaire + bébé + maman = awwwww

    La technologie est parfois utilisée à mauvais escient mais il est difficile de trouver quelque chose à redire dans le cas suivant.

    Voici Jonathan, 8 mois, qui vient de recevoir un implant cochléaire.  La vidéo suivante capture le moment où il entend pour la première fois la voix de sa mère.

    Enjoy!

    Monday, May 24, 2010

    Apple arrête sa campagne publicitaire "PC vs MAC"

    Apple a décidé d'arrêter sa campagne de publicités négatives légendaires contre Microsoft.  Cette campagne qui a commencé en 2006 visait à pointer les différences entre les deux plateformes en avantageant évidemment Apple.

    Ces publicités n'étaient évidemment pas objectives et frôlaient parfois la fausseté mais elles étaient toujours divertissantes.  Dans un monde publicitaire où la quasi totalité des publicités sont d'un ennui épouvantable, c'était plaisant à voir.

    Les plus observateurs remarqueront que cette campagne s'est arrêtée à la sortie de Windows 7 et au moment où plusieurs failles de sécurité importante sur MAC font surface de manière régulière.  Par exemple, dans un concours de sécurité permettant aux attaqueurs d'avoir des prix ("PWN to Own"), les MAC sont à chaque année la plateforme qui tombe en premier, et parfois très facilement en quelques secondes.  Windows étant légèrement plus difficile à faire tomber et Linux toujours impossible, pour le moment.

    Dans le même ordre d'idée, voici un spot publicitaire maison datant de quelques années et qui n'est pas vraiment véridique non plus.  La chose intéressante est que cette fois Apple en est la cible.

    Des classiques SEGA bientôt sur PC

    Chose assez commune, certaines compagnies de jeux vidéos décident de ressortir certains de leurs vieux jeux sur les plateformes modernes en espérant aller chercher quelques dollars à leurs anciens fans.

    Cette fois c'est au tour de SEGA, qui rendra disponible les jeux suivants le premier juin 2010 sur la plateforme Steam de Valve.  Le prix serait apparemment de 2.99$ par jeux mais cette rumeur ne semble pas encore officielle.
    • Comic Zone
    • Altered Beast
    • Crack Down
    • Gain Ground
    • Ecco the Dolphin
    • Shadow Dancer: the Secret of Shinobi
    • Golden Axe
    • Sonic 3D Blast
    • Vectorman
    • Shinobi III
    • Space Harrier II




    Sunday, May 23, 2010

    HP rappelle 54 000 batteries

    Rappel volontaire: http://www.cpsc.gov/cpscpub/prerel/prhtml10/10240.html

    Les batteries à bases de Lithium-Ion des modèles suivants peuvent surchauffer et causer des brulures et/ou incendies.  HP recommande de cesser immédiatement leur utilisation.










    Les consommateurs devraient immédiatement retirer les piles mentionnées ci-dessus de leur ordinateur portable et communiquer avec HP pour déterminer si leur batterie est inclus dans le présent rappel (même si vous reconnaissez votre numéro de série).  Les consommateurs possédant une des batteries rappelées recevront une batterie de remplacement gratuite. Après avoir retiré la batterie rappelée de leur ordinateur portable, les consommateurs peuvent utiliser l'adaptateur mural pour alimenter l'ordinateur en attendant une batterie de remplacement.

    Pour plus d'informations, visitez le site web de remplacement de batteries d'HP http://www.hp.com/support/BatteryReplacement ou composez le (888) 202-4320 du lundi au vendredi.

    Wednesday, May 19, 2010

    Quand acheter un produit d'Apple

    Rien de plus horrible que d'acheter un produit pour le voir se faire remplacer par un nouveau quelques jours plus tard.  Pour la majorité des produits informatiques vous devez bien souvent prendre un risque.  Heureusement le risque est généralement limité car les équipements évoluent par petites itérations, la nouvelle génération n'étant que légèrement supérieure à l'ancienne.

    Une exception existe, Apple.  Apple met souvent plusieurs mois avant de faire une mise à jour et parfois même quelques années.  Lorsqu'un nouveau produit sort, il remplace complètement l'ancien et acheter "l'ancien" modèle quelques jours trop tôt peut frustrer.

    Le site MacRumors Buyer's Guide vous permettra de connaître les anciennes dates de sorties des produits Apple et il vous dira et se basant sur cette information si c'est le temps d'acheter, d'être prudent ou d'attendre.

    Un incontournable pour les tripeux de MAC.

    Sunday, May 16, 2010

    La technologie RealD (3D) au cinéma Lido de Rimouski

    Depuis peu le cinéma Lido de Rimouski s'est doté de projecteurs numériques permettant de faire jouer des films 3D.  Il existe plusieurs types de technologie 3D et celle choisie à Rimouski est le RealD.  Chose intéressante avec le RealD les lunettes sont ultra cheap à produire et ne coûtent que quelques dollars.  C'est une bonne nouvelle car le cinéma n'aura pas à s'assurer que ses clients rendent à tout prix les lunettes à la fin du film.  D'autres paires de lunettes 3D peuvent coûter quelques centaines de dollars, celles là vous ne risquez pas de partir avec!

    Comme aucun système de surveillance n'est en place et que de rendre les lunettes à la fin de la représentation est "optionnel", j'ai gardé ma paire que j'utilise à chaque fois.  J'évite ainsi un peu de gestion au cinéma et je n'ai pas de problèmes à trimbaler une paire de lunette 3D sur moi ;)  Il est bon de noter que vous n'aurez pas de rabais sur le prix d'entrée si vous amener vos lunettes, la surcharge n'est pas pour ça.  Elle est très probablement pour payer les nouveaux projecteurs et peut-être même possiblement pour compenser une surcharge des distributeurs sur les films 3D.  Je ne fais que spéculer ici, mais j'aimerais bien savoir.

    Parlons de prix, car avec l'arrivée de la 3D, les cinémas ont enfin une belle raison de charger plus cher le prix d'entrée.  À Rimouski le prix d'entrée est majoré de 3.50$.   Même si ça représente une augmentation du prix du billet de 30 à 50% ce n'est rien de bien dramatique.  Le prix d'un billet pour un film 3D atteint environ 11$-12$, tout dépendamment de votre âge et de la présentation.  Visitez le site du cinéma Lido pour plus de détails.

    Jusqu'à présent j'ai vu 3 films en 3D.  Je pense donc être en mesure de donner mes premières impressions avec un minimum de recul.  Les 3 films sont respectivement: Alice au Pays des Merveilles, le Choc des Titans et Avatar.  Même s'ils sont tous sortis récemment, une différence majeure différencie la 3D de ces films.  Celle d'Alice était de qualité moyenne, celle du Choc des Titans était assez moche et celle d'Avatar excellente.  Ce n'est pas très surprenant, étant donné que celle d'Alice et du Choc des Titans a été ajouté vers la fin du processus de production alors qu'Avatar a été pensé et filmé avec la 3D en tête dès le début.  La différence est très visible et appréciable.

    Lorsqu'ils sont bien faits, je crois que l'ajout d'effets 3D augmente le plaisir de visionnement du film.  L'inverse est également vrai par contre, il faut se méfier.  Avec la 3D qui semble réellement faire une percée dans les cinémas je doute que les déceptions d'Alice et du Choc des Titans se reproduisent sur une base régulière.  J'apprécie l'expérience qui est assez différente, rafraichissante et bien réalisée et je n'irai plus voir de film en 2D si la version 3D est disponible.

    Il est bon aussi de noter que la 3D n'est pas pour tout le monde.  En effet un pourcentage non négligeable de personnes subissent des maux de tête ou autre symptôme désagréable pendant ou après le film.  Pendant le visionnement de notre premier film en 3D, 2 des 5 personnes de notre petit groupe ont en effet eu des problèmes physiologiques.  Maux de têtes ou difficultés à voir les images 3D, c'est assez plate surtout lorsqu'on paie plus cher.  Heureusement je ne faisais pas parti du lot.

    Pour une couverture alternative à la 3D du cinéma Lido vous pouvez aller sur le blog d'un ancien collègue et ami notimetocode.com et lire le billet suivant.

    Sunday, May 9, 2010

    Freemium, le modèle d'affaires du futur

    Traditionnellement les compagnies informatiques offraient leurs services/produits de la même manière que les compagnies n'étant pas en informatiques.  Ce qui a changé c'est que celles en informatiques ne sont plus forcées de le faire.  Je suis sûr qu'il existe un terme précis pour décrire cette méthode, je vais simplement l'appeler le modèle du "tout-ou-rien".

    Si tu veux t'acheter un ensemble de salon, le vendeur peut difficilement te prêter ou te donner une partie de l'ensemble pour que tu l'essaies.  S'assoir sur le divan et les chaises en magasin en essayant d'imaginer si elles feraient l'affaire dans votre décors de salon sont à peu près les seules étapes possibles pour le client.  Après ça c'est le temps de payer ou de partir.

    Originalement en informatique ce modèle d'affaires était aussi utilisé en priorité.  Tu pouvais regarder la description du produit, ses capacités, voir quelques belles petites chartes le comparant à ses concurrents, parfois quelques captures d'écrans et c'était pas mal tout.  Encore une fois par la suite c'était le temps de payer ou d'aller voir ailleurs.

    Heureusement un "nouveau" modèle d'affaire sortie il y a un peu plus de dix ans devient de plus en plus populaire au point d'être maintenant celui dominant sur tous les autres, le modèle "Freemium".  "Freemium" est un mot composé de "Free" et de "Premium".  Bien qu'il ai existé depuis 1999 c'est l'investisseur à capital de risque Fred Wilson qui l'a clairement décrit:
    "Give your service away for free, possibly ad supported but maybe not, acquire a lot of customers very efficiently through word of mouth, referral networks, organic search marketing, etc., then offer premium priced value added services or an enhanced version of your service to your customer base."
    Le principe de base est simple, fournir quelque chose d'utilisable pour les clients et par la suite offrir des services additionnels.  La principale différence selon moi avec le modèle traditionnelle vient du fait que l'usager ne possède pas une version d'essaie ou quelque chose qui répond presque à ses besoins, le produit fournit est relativement très complet et surtout gratuit.  La gratuité attirera de nouveaux clients et les fonctionnalités les fidéliseront.  Lorsque ces deux étapes seront choses du passé, c'est le temps de faire de l'argent en leur offrant des services utiles.

    Quelques exemples:

    Hotmail.  La messagerie web que tout le monde connaît.
    Hotmail Plus.  La version payante (20$/année) donne quelques avantages dont un accès à plus d'espace et la possibilité d'envoyer des fichiers plus gros.

    Mint  Service web financier, Mint permet d'organiser vos finances personnelles.  Le service est complètement gratuit de A à Z.  Par contre Mint analyse votre information et vous recommande des changements qui vous permet d'économiser des sous, par exemple en changeant de banque ou de service d'assurance.  Si vous faites un changement de ce genre, Mint recevra une commission de la compagnie et vous aurez sauvé de l'argent.

    Skype.  Les appels audios et vidéos d'ordinateur à ordinateur et le clavardage entre usagers sont gratuits.  Par contre les appels de Skype à un vrai téléphone demandent quelques dollars par mois.

    Thursday, May 6, 2010

    L'utilisation d'un ordinateur, un droit ou un privilège?

    L'idée est un peu extrême et je ne suis pas 100% pour, mais je ne suis pas 100% contre non plus.  Est-ce que nous devrions exiger un permis aux utilisateurs qui navigue sur internet.  Ce permis garantirait un minimum de connaissance à tout usager qui voudrait se connecter à d'autres ordinateurs.

    Lorsque nous parlons de sécurité publique c'est le même débat qui revient toujours.  Nous devons décider entre sécurité et liberté.  Prenez les permis de conduire.  Il faut passer un examen théorique et pratique.  Par la suite des points de démérites peuvent être accumulés si notre conduite devient dangereuse pour les autres.  Dépassé un certain âge, un test visuel additionnel est même demandé à intervalle régulier.  C'est sans parler des coûts financiers demandés à chaque année pour également avoir le droit de posséder le dit permis.  Faute de paiement, le permis disparaît.  Conduire est clairement un privilège et non un droit.  Et l'ordinateur dans tout ça?

    Utiliser un ordinateur comporte aussi des risques.  Comme avec la conduite sur route, le risque principal est le facteur humain.  Malheureusement/heureusement n'importe qui peut acheter un ordinateur et le connecter à internet.  Les problèmes surviennent lorsque les utilisateurs ne sachant pas trop ce qu'ils font laissent la porte ouverte aux infections informatiques, et ça ce n'est pas simplement lorsqu'ils infectent leur propre ordinateur eux même en téléchargeant du contenue infectée.

    Le problème ici est que la méconnaissance de certains utilisateurs permet aux hackers de se créer des réseaux de dizaines de milliers d'ordinateurs infectés prêt à obéir à leur maître.  Ces ordinateurs appelés "zombies" peuvent même parfois ne montrer aucun signe d'infection, le tout dans le but de ne pas éveiller les soupçons.  Lorsque leur maître décide d'attaquer un site comme Amazon, Ebay ou Microsoft, ils peuvent tomber en quelques secondes privant ainsi ces compagnies de revenus importants.  Quelques heures d'inactivités peuvent couter des millions à ces compagnies en perte de revenus.  Tout ceci causé par des milliers d'utilisateurs inexpérimentés qui ne savaient ou ne voulaient pas bien utiliser leurs ordinateurs.

    C'est sans compter le tord qu'ils peuvent se faire à eux même.  Un ordinateur infecté peut envoyer toutes les touches frappées du clavier à une oreille attentive sur internet.  Lorsque l'utilisateur visite par exemple le site de sa banque, le fraudeur possède maintenant l'information nécessaire pour détourner des fonds.  Pire encore, un ordinateur infecté peut envoyer des messages aux contacts de cette personne pour essayer de se propager à d'autres.  Même si vous avez des comportements sécuritaires, des tentatives d'infections pourraient sonner à votre porte parce que vous avez des contacts infectés.

    C'est encore un sujet qui ne brasse pas de vague, mais de temps à autre j'entends parler qu'il faudrait demander l'enregistrement de tout usager voulant naviguer sur internet, une carte d'identité virtuelle.  Cette carte serait utilisée pour plus facilement identifier les pirates/hackers, mais pourrait aussi identifier ceux qui, sans le vouloir, leurs facilitent la vie.  En sommes-nous rendu là?  La liberté presque absolue a fait d'internet ce qu'il est aujourd'hui, mais à quel point devons-nous commencer à restreindre certaines libertés pour le bien commun?  Nous le faisons déjà pour pratiquement la totalité des autres aspects de nos vies, ce n'est pas une nouvelle idée.

    Autres points, les banques et autres institutions financières se tanneront peut-être un jour de vous compenser si vous vous faites frauder à répétition.  Si elles découvrent que vous avez des habitudes de navigation non sécuritaires, rien ne pourrait les empêcher de refuser de vous indemniser, ou pire encore de vous envoyer la facture d'autres fraudes causées par votre ordinateur.

    La question est ouverte, aucune réponse n'est définitive pour le moment.  Une chose semble sûre, comme les usagers ne sont pas sécuritaires et ne semblent pas vouloir le devenir, nous nous dirigeons vers un monde informatique où nous serons de plus en plus enfermés dans des prisons virtuelles dorées pour notre propre sécurité.   Les iPhone/iPad de ce monde en sont un très bon exemple.  Au lieu de la réhabilitation progressive  nous semblons avoir choisi de nous faire enfermer pour notre propre sécurité.  Dans une camisole de force embarré dans une cellule la vie est beaucoup plus simple et beaucoup plus facile, au détriment de la liberté de mouvement.

    Sunday, May 2, 2010

    mp3ify pour capturer de la musique sur YouTube

    Si vous tombez sur un vidéo sur YouTube dont vous aimeriez avoir la piste musicale en mp3, voici une manière de l'obtenir. Rendez-vous sur www.mp3ify.com et inscrivez le lien du vidéo en question comme ceci.



    Ensuite vous n'avez qu'à cliquez sur le lien suivant pour avoir votre mp3.





    Un don de 20$ vous donnera accès pour un an à une capture audio de plus grande qualité, un accès plus rapide au téléchargement et selon ce que je peux observer même permettre de capturer des vidéos.  Comme je n'ai pas fait de don je ne peux confirmer cette hypothèse.

    Au départ le site fonctionne comme si vous aviez fait un don après quelques conversions il devient soudainement beaucoup plus lent.  Changer de fureteur a pourtant réglé le problème et m'a à nouveau permis de télécharger à pleine vitesse.  Ça me dit qu'il existe probablement un cookie sur le disque dur identifiant les utilisateurs.  J'espère simplement que ce n'est pas la méthode choisie pour identifier les usagers ayant fait un don.

    Les quelques tests que j'ai fait sont très positifs.  La musique capturée est de très bonne qualité et représente très bien ce qui était joué sur YouTube.

    Attention toute fois, le site est truffé de publicité que je qualifierais du type "in your face".